l’OPEN DE BOULOGNE SUR MER

Paul-Henri Mathieu prestigieux vainqueur de l’Open de Boulogne

Chaque année, le palmarès de l’Open Audi s’agrémente d’un nom prestigieux supplémentaire. Cette année, on passe encore un cran avec le triomphe dimanche matin de Paul-Henri Mathieu, ex-12e joueur ATP.

B9712490144Z.1_20170701205012_000+GN39C57AN.2-0 B9712492279Z.1_20170702123254_000+G4H9C70F9.2-0
Il était le grand favori et il n’a pas déçu. Venu passer le week-end à Boulogne après son élimination à Wimbledon, Paul-Henri Mathieu aura ravi petits et grands, jouant le jeu à 100 % pour probablement sa dernière saison.

Après un quart de finale expéditif samedi matin, une demi-finale difficile face à Obry samedi après-midi, emportée en trois sets, il s’est encore employé dimanche en finale, preuve qu’il ne venait pas à la légère.

Face à Maxime Tabatruong (27 ans, 601e ATP), la star PHM (désormais 138e ATP) a bataillé pour s’imposer au final (7-6, 6-4) face à son coriace adversaire, qui a du talent à revendre. Vainqueur d’un tournoi Futures (la D3 mondiale) cette année, Tabatruong est sur la bonne voie.
la presse :
19554566_10155944265674316_8733135250504802867_n 19554370_10155949252034316_4996830959230117020_n

*********

OPEN KERBATY (CNGT) organisé par le Tennis Club Taden-Dinan. Nicolas Mahut remporte ce beau tournoi sur le score de 6/0/2.

Nicolas MAHUT a remporté hier soir l’Open Kerbaty à l’occasion d’une journée de fête du tennis, devant 500 spectateurs. Le 45è joueur mondial l’a emporté en finale sur le Champion de France 2è série Julien OBRY (N°30 FFT).
FINALE LE SAMEDI 29 AVRIL !

suivez sur #Open Kerbaty
#tableau final hommes

les photos : Michael Llodra et les 2 finalistes : Nicolas Mahut et Julien Obry
18155778_1643077042388962_2304455726560267483_o 18192483_1645996642097002_4698806312843275127_o 18192627_1645997042096962_7757451187673933445_o

*********

BENOIT PAIRE au TC Bourg-de-Péage le mercredi 7 décembre !

Pour célébrer ce demi-siècle d’existence, le club a voulu marquer le coup pour tous les fans de tennis de la région !

Donc l’idée nous est venue d’organiser un match d’ hexibition avec un joueur pro comme
BENOIT PAIRE :

– Meilleur classement mondial N° 18 en Janvier 2016 !
– 6 ème  joueur français en 2017
– 4 tournois ATP remportés.
– Des victoires prestigieuse contre Wawrinka en 2016, mais aussi Del Potro ou encore Nishikori.

Ce match d’exhibition a eu lieu le mercredi 7 décembre à 19h au Complexe Sportif Vercors à
Bourg-de-Péage.

Ca été un vive succès …
image10 image2 161207_-_2307_-_tcbdp dijon remise des prix
Clinic avec les enfants suivie d’une très belle séance d’autographes…
Sur le terrain…
161208_-_2658_-_tcbdp 161208_-_2783_-_tcbdp 161208_-_2826_-_tcbdp 161208_-_2790_-_tcbdp 161208_-_2906_-_tcbdp
161208_-_2514_-_tcbdp 161208_-_2898_-_tcbdp 161208_-_2936_-_tcbdp
Nous remercions le Club pour ces magnifiques photos…

*********

Édouard ROGER-VASSELIN remporte l’Open de Rouen BNP Paribas ! Devant plus de 2.000 spectateurs réunis dans Le Kindarena le vainqueur de Roland-Garros en double en 2014 a battu 6/1 6/2 un Jules MARIE émoussé par son match de la veille contre Benoît PAIRE.
Édouard ROGER-VASSELIN succède au palmarès à Jérémy CHARDY, vainqueur des deux premières éditions du tournoi.
Le jour de la finale, remise des prix, Clinic avec tous les joueurs
open-rouen-2016-kindarena-004 img_3056 _dsc1284

Un super matche…
Jules Marie, 40e français, a réalisé un nouvel exploit à l’Open de Rouen BNP Paribas en écartant Benoît Paire (38e mondial) en demi-finale (7-6, 6-7, 6-4).
image_content_21080286_20160917223124

********

Belle victoire d’Édouard Roger-Vasselin qui a battu  Jérémy Chardy en 2 sets  (7/6 6/3) il remporte la première édition de L’Open Deauville-Trouville 2016.

Jeremy Chardy bat Vincent Millot (6/1 6/3) ; imité quelques instants plus tard par Edouard Roger Vasselin contre Marc Gicquel (6/2 6/3).

Marc Gicquel et Edouard Roger Vasselin fin prêts pour le début du match au club house du Lawn Tennis Club.

13419173_1731767870412865_7868986803884322185_n 13394170_1731742733748712_6360118146732825837_n

Bravo à Marc Gicquel, vainqueur du premier match officiel au LTC contre le Normand Axel Michon 6/7 6/1 6/4.

13417607_1731074117148907_8073827138057674917_n 13346423_1731581877098131_1316052759013572242_n

Hier, le normand Jules Marie s’est bien battu mais s’est incliné 6/3 7/6(8) face au 144è mondial Vincent Millot, sous un beau soleil ! # Open DeauvileTrouville

« Ce premier tournoi exhibition qui se déroule du mercredi 8 au samedi 11 juin réuni 6 joueurs professionnels français, dont Jérémy Chardy (32e mondial) et Edouard Roger-Vasselin », explique dans un communiqué de presse, Lawn Tennis Club Deauville-Normandie.

« À partir de 2017, ce tournoi exhibition deviendra un tournoi officiel et prendra la forme d’un tournoi ATP Challenger ». 

*****

Dans sa finale face au Breton Marc Gicquel, le Caennais Jules Marie a excellé en fond de court pour remporter le tournoi.

Ils en riaient à la fin du match. Quatorze années séparent le Breton Marc Gicquel (classé 60e joueur français) du Normand Jules Marie (n° 40). Sur le papier seulement, car les deux joueurs ont enchaîné les rallyes du fond de court et disputé une finale très intense (6-2 ; 3-6 ; 6-1), remportée par le Caennais.

Pas de quoi rougir pour Marc Gicquel. « Il y a eu du très bon tennis, je trouve. Mais face à Jules, qui défend très bien et qui est très compliqué à manœuvrer, il faut beaucoup courir. Mais je me suis accroché, devant ma famille, mes amis. Et je suis en Bretagne, alors j’ai donné le maximum. »

La conclusion d’une belle semaine pour le Caennais, qui, sauf un huitième de finale compliqué face à Louis Quenessen (gagné en trois sets), a dégagé une impression de sérénité tout au long du tournoi. « C’était une semaine très positive. J’ai très peu douté, assez étrangement. Je pense que j’ai bien joué, je me suis très bien senti. »

Le tournoi du Tennis club de Taden entre dans sa dernière ligne droite. La finale aura lieu samedi après-midi. Llodra, tête de série n° 1, débutera vendredi en 1/2 finale.

*

Au programme des derniers jours de l’Open Kerbaty à Taden, quelques-uns des tout meilleurs joueurs français. Michaël Llodra (N° 19) en 1/2 finale aujourd’hui contre Marc Gicquel à partir de 19 h

*

Médaillé olympique

Le Parisien Michaël Llodra est une figure majeure du tennis français : 21e mondial en simple et 3e en double en 2011, vice-champion olympique, trois fois vainqueur en double de tournois du Grand Chelem et finaliste de la Coupe Davis. Le licencié de Bordeaux Villa Primrose va jouer pour la première fois l’Open Kerbaty et fait d’ores et déjà figure de favori. Ce sera l’occasion d’admirer l’un des plus remarquables service-volée.
20/04/2016 à 15:44 par pcayeu

OPEN DE KERBATY, à Taden-Dinan. Présent pour la fin du tournoi, l’ancien 21e joueur mondial et chantre du service-volée vit une seconde carrière, jamais loin de la balle jaune.

Retraité est un statut qui lui va mal. À 35 ans, Michaël Llodra est toujours aussi actif malgré une fin de carrière annoncée en novembre dernier. « Je m’occupe des jeunes à la Villa Primrose (club historique de tennis à Bordeaux).Je suis aussi consultant la télévision, pour Roland Garros et d’autres tournois », détaille-t-il. S’il fait profiter de son expérience d’ancien joueur professionnel du circuit, le fantasque gaucher ne peut s’empêcher de regoûter aux terrains. « Je fais une douzaine de petits tournois par an. Un peu pour continuer à garder la forme, mais surtout pour le plaisir. Je joue avec des jeunes, j’ai le temps de parler en  dehors des courts, de me balader… Ça fait du bien. » Pour sa première participation à Dinan, il va recroiser des joueurs qu’il a bien connus, comme Marc Gicquel. « On s’est entraîné ensemble, plus jeune. Je me rappelle qu’il avait un très bon niveau et je lui avais dit : Tu joues super bien, lance-toi sur le circuit. »

« Si un jour, ça doit se présenter avec les Bleus… »
Même éloigné du circuit pro, le Parisien a la Coupe Davis dans le sang. Finaliste avec les Bleus en 2010 et membre important de l’équipe entre 2002 et 2014, il a pourtant conseillé les Belges lors de leur finale face à la Grande-Bretagne, à l’hiver 2015. Une première expérience avant les Bleus ? « J’ai vécu des choses dingues avec l’équipe de France. Je suis proche de certains joueurs belges, et l’opportunité s’est présentée, alors j’ai apporté mon expérience sur le double. Mais je reste français dans le coeur. Si un jour, ça doit se présenter avec les Bleus et qu’on fait appel à moi, ça serait avec plaisir. » Lors du tournoi de Dinan, il devrait encore faire admirer son jeu de service-vollée, spectaculaire, presque anachronique. L’un des derniers joueurs atypiques d’un circuit aujourd’hui plus uniformisé. « Tant que les surfaces de jeu ne s’accéléreront pas, on n’aura peu de jeu spectaculaire. Et ça se ressent pour les amateurs de tennis. Dans beaucoup de matches aujourd’hui, c’est très athlétique, physique, mais quand on a vu un point, on les a presque tous vus. » Pour ce qui est de réaliser une performance lors de l’Open Kerbaty, rien n’est moins sûr. Michaël Llodra a eu une petite entorse il y a deux semaines. Pas de quoi le décourager. « Je vais quand même essayer de bien jouer, évidemment. Même si on a moins le physique sur le court, certains coups sont toujours là. La technique reste. Et puis peu importe le niveau, je viens pour me faire plaisir », sourit le Parisien. Le joueur fait son entrée en lice jeudi, dans le tournoi. Même s’il n’est plus à son apogée, le tennisman devrait encore balancer quelques coups de génie.
Alvin KOUALEF.
les news du tournoi :
IMG_2031

*********

remise des prix haz (2)
C’est au terme d’une finale expéditive (6-1/6-2) que le Bordelais (R.Jouan) a pu soulever le trophée du vainqueur.

Nous vous présentons aussi de très belles photos et une vidéo de cet évènement…
# Le communiqué de Xavier

Une grande salle ou c’est déroulé cet Open, et un bon public…
la salle hazebrouck IMG_3105

Les finalistes : Romain Jouan et Constant Lestienne sur le court, Romain Jouan s’impose facilement sur l
jouan hazb 2 lestienne hazebrouck IMG_3106 DSC_7521
Article du 12/01/2016
L’indicateur des Flandres  A la Une 

Romain Jouan remporte le 7e Haz Master Tour
C’est au terme d’une finale expéditive (6-1/6-2) que le Bordelais a pu soulever le trophée du vainqueur. Un titre qu’il compte bien défendre l’année prochaine.Romain Jouan, tout sourire de pouvoir soulever le trophée. 6-1/6-2. Il aura fallu moins d’une heure à Romain Jouan (nº42 français) pour mettre à terre son compatriote Constant Lestienne, pourtant mieux classé que lui (nº26). Mais l’expérience (30 ans contre 23 ans) aura bien servi le vainqueur qui n’a fait qu’une bouchée de son adversaire. Pour Romain Jouan, le premier jeu – très disputé – a été décisif. « J’ai senti d’entrée que Constant était bien dans son match. Le premier jeu a été capital », commentait-il à la fin de la partie, encore sur sa chaise, serviette autour du cou et déjà son téléphone portable en main. Après une lutte acharnée et de jolis coups, c’est le nº42 français qui remportait ce premier jeu. Romain Jouan a enchaîné les break et les jeux comme des perles, lui qui a perdu en finale l’an dernier. « J’avais à cœur de prendre ma revanche, c’est ce que j’ai fait », confiait-il. Il a profité du faible taux de première balle de Constant Lestienne pour « créer du jeu, être agressif ». Chose qu’il n’a jamais pu faire face à Josselin Ouanna en 2015. « Dans la tête, j’étais très confiant, très motivé dès le début. » À l’inverse, le score – « sévère » – a sapé le moral de Lestienne. « C’est un joueur atypique. Je sais que dès qu’il est bouleversé, ça peut passer », rapportait le vainqueur, pas mécontent d’avoir expédié cette finale. « C’était assez rapide. Pour moi, ça m’arrangeait, peut-être pas pour vous », s’amusait-il auprès du public une nouvelle fois venu en nombre dimanche.
Dans le camp des vaincus, Constant Lestienne (4 participations au tournoi, 1 finale) reconnaissait la suprématie de Jouan. « Romain mérite carrément la victoire ! Il a fait une grosse partie, il m’a mis une petite fessée ! », riait-il. Même s’il tenait à préciser qu’il n’était « pas à 100 % » de ses capacités. « J’étais fatigué musculairement, j’ai un petit pépin. J’ai mal aux pectoraux. Donc pour servir c’était compliqué », confiait-il. Le nº26 français, que l’on voyait souvent se toucher les pectoraux, voulait se préserver pour son tournoi à Bagnoles de l’Orne (Normandie) qui démarrait mardi. « Je ne voulais pas que ça s’aggrave… »
Ils reviendront…
Le perdant devrait revenir pour une cinquième participation l’an prochain. Quid de Romain Jouan, dont la persévérance aura payé cette année ? Maintenant qu’il a remporté ce tournoi, passera-t-il à autre
chose ? « Non ! Je vais le refaire bien sûr !, assurait-il. C’est un tournoi qui tombe dans une période qui me convient parfaitement. C’est un tournoi super, les gens sont très accueillants. J’ai à cœur de bien jouer ici ! Je vais revenir défendre mon titre. » En attendant, son programme pour 2016 est simple : « j’ai gagné le Circuit national des grands tournois, j’espère faire la même chose cette année ! J’envisage aussi de disputer des matches en France et à l’étranger, et essayer de garder un classement correct ».

 *********

Tennis/Vivaise (CNGT) : le gaucher Michaël Llodra en vedette dans l’Aisne :

C’est un très joli coup qu’a réalisé le tournoi de Vivaise pour son troisième label CNGT, dont les finales ont eu lieu ce dimanche 6 décembre. L’épreuve axonaise a réussi à attirer le Parisien Michaël Llodra.
Le gaucher de 35 ans a dominé en trois sets le Picard Julien Obry (24 ans), ce dimanche 6 décembre, en finale du tournoi de Vivaise. 6/4 0/6 6/1.
DSC05111  DSC05148
Julien Obry le finaliste et Michael Llodra le vainqueur

Séance d’authographes avec Michael Llodra et Julien Obry
DSC04917

*********

LA BAIE DE SOMME

#scan_ihamelin_2015-09-21-11-20-21
LE QUOTIDIEN DE L’OPEN DE LA BAIE DE SOMME 8ème EDITION LA FINALE
Le rêve réalisé pour les spectateurs passionnés de tennis:
Gilles SIMON, joueur de classe mondiale, en finale de l’Open de la Baie de Somme. Il a disputé un «match de finale» sur le central de Rue, avec tout le spectacle attendu. Son adversaire, un ancien camarade de sport étude: Grégoire BURQUIER qui, grâce à son talent, n’a pas manqué d’apporter à cette scène finale le scénario mérité. Directement entré dans le match, SIMON, top 10 mondial, inflige un jeu blanc à BURQUIER, qui égalise et reprend l’avantage dans le premier set 2/1 puis 3/1 ; de quoi déjouer les pronostics. Mais ce n’est pas si facile face au «mousquetaire» qui reprend l’avantage à 4/3.Quelques jeux plus tard (5/4 pour SIMON) la balle de set est proche, la victoire se rapprochant de moitié, mais c’est sans compter la détermination de Grégoire BURQUIER réussissant à égaliser à cinq partout. BURQUIER sort l’ace sur la balle de 6/6, c’est le jeu décisif qui décide du vainqueur de la manche, en l’occurrence Gilles SI-MON (7/5). Toujours aussi déterminé sur le deuxième set, BURQUIER n’attend plus pour prendre les devants en remportant le premier jeu, encore la preuve d’une finale serré et non jouée d’avance entre le 10ème joueur mondial et premier français, habitué des tournois ATP, et le numéro 23 français. Comme quoi, les classements officiels de sont pas toujours respectés sur le court, Grégoire BURQUIER en était la preuve. Le set est gagné par ce dernier : sept jeux à cinq. En remportant une manche, ils ont prouvé tous les deux leur talent. Mais à ce stade de la partie il ne reste plus qu’un set, le décisif, l’ultime du tableau messieurs édition 2015. A l’entame du set, une nouvelle fois BURQUIER, et un jeu blanc s’il vous plaît ! La pression et le suspense montent d’un cran à chaque nouveau jeu aussi bien sur le court que dans les tribunes avec le public picard accompagnant fidèlement à chaque point les deux adversaires. Et quelques séances d’applaudissements plus tard, à trois partout Gilles SIMON reprend l’avantage, marquant 4 jeux à 3 sur le tableau d’affichage. La balle de match approche et le challenger BURQUIER commence à faiblir, à manquer de présence dans les derniers instants de la finale. Enfin dernier jeu (score 5 à 3 pour SIMON) avantage et balle de match pour Gilles, et dès quelques coups, la fin d’un long scénario que beaucoup auraient envisagé plus rapide. Gilles SIMON au bout physiquement il remporte l’Open de la Baie de Somme, 7/6 –5/7 –6/3. «Ça été dur, Grégoire a très bien joué dès le début, je suis mal parti mais j’ai réussi à dominer à la fin du premier, il a fait un bon tie-break, il a très très bien joué sur ses mises en jeu. J’avais du mal à avoir de l’emprise pour me créer des ouvertures, et heureusement j’ai réussi à le breaker au meilleur moment dans le deuxième sets à 5 partout et j’ai réussi à conserver cet avantage» réagit Gilles SIMON, grand vainqueur de cette 12ème édition.

Dernière Edition de cette illustre Open, un grand cru des tournois CNGT, avec la participation cette année de Gilles Simon, classement mondial : N°11 à l’ATP et N°3 au classement Français. Ce tournoi a vu le jour en 2004 pour se terminer en 2015; l’UNJPT a eu un immense plaisir à partager toutes ces années avec le tc Rue.
Merci à Emmanuel Mas juge arbitre et Pdt du Club, à Laurent Chaumont pour son professionnalisme en tant que Directeur du Tournoi et bien évidemment à tous les bénévoles qui ont travaillés à leur coté.
(l’unjpt/tennis pro)
#scan_ihamelin_2015-09-22-13-01-06
Laurent Chaumont, Directeur du Tournoi

Voici les Grands vainqueurs de l’Open de la Baie de Somme à Rue :
2004 : Bertrand GONZLER
2005 : Jean Michel PEQUERY
2006 : Fabrice SANTORO
2007 : Jo Wilfried TSONGA
2008 : Marc GICQUEL
2009 : Richard GASQUET
2010 : Paul Henri MATHIEU
2011 : Nicolas MAHUT
2012 : Michael LLODRA
2013 et 2014 : Edouard Roger VASSELIN
2015 : Gilles Simon
7 de ces joueurs ont été/ou sont Joueurs de Coupe Davis dont une victoire en 2001 pour
Fabrice Santoro en double avec Cédric Pioline à Melbourne (France / Australie 3/2)

 

*********

TC Val André :
Le petit mot du Directeur du Tournoi :
Le tournoi s’est parfaitement déroulé. Les joueurs se sont comportés de façon exemplaire et ont contribué à la réussite de cette édition. Tenue sur le court et relation avec l’organisation parfaites, aucun problème avec les hôtels. Clinic correct d’une heure avec une quinzaine de petits joueurs. 380 inscriptions, pas un seul jour de pluie, beaucoup de monde dès le vendredi
Patrice Beust

CNGT 150809 n56 (PVA) 10
le Clinic avec les enfants et les joueurs : Guillaume Rufin, le Vainqueur sur Josselin Ouanna, Romain Jouan et Charles Antoine Brezac.

La presse : photo le jour de la finale, une tribune comble
logo-of-167x72
CNGT 150809 n56 (PVA) 20

56e tournoi de tennis du Val-André : un joli succès

Pour Patrice Beust, directeur du 56e tournoi de tennis du Val-André, et Hervé Thévenon, juge-arbitre, « ce tournoi a été une belle édition ». Analyse de cette réussite par les deux têtes du tournoi.
La météo a été particulièrement clémente : seuls deux matchs ont dû être joués en salles, mardi soir. L’ensemble des matchs joués sur le site a porté l’ambiance et la cohésion du tournoi.
Le nombre et la qualité des joueurs ont été remarquables : 320 joueurs engagés pour l’ensemble des rencontres, dont des joueurs et joueuses numérotés. Les finales ont été de haut niveau, avec une tribune remplie dès les quarts de finales.
La qualité des courts a été exceptionnelle cette année, entretenus par une équipe rodée, tout comme le site, dont se sont occupés les employés communaux, qui en ont fait un site bluffant pour les joueurs qui l’ont découvert.
La fidélité des partenaires, toujours présents et indispensables, a pleinement participé à la réussite de l’organisation et du déroulement des épreuves.
Les bénévoles, sans lesquels le tournoi ne pourrait avoir lieu, sont des personnes impliquées et efficaces, malgré des journées parfois très lourdes à gérer.
Un objectif pour les années à venir : « se battre pour garder la qualité de ce tournoi. »

*********

Le tournoi CNGT 2015 du TC Perreux s’est déroulé du 4 au 19 Juillet dans des conditions climatiques parfaites, beau temps pendant 2 semaines et une fréquentation quasi identique à l’année dernière avec environ 400 participants.

Les tableaux finaux étaient encore très relevés cette année (neuf 1er série au total). Chez les dames, Kinnie LAISNE n° 26 a battu Aurélie VEDY n° 20 en trois sets très accrochés, la finale hommes, quant à elle, a été plus rapide avec Romain JOUAN n° 27 qui « a joué son meilleur match de l’année » en disposant de Mathieu RODRIGUES n° 34 (jeune papa pour la 2ème fois) en 2 sets.

Le public, nombreux et sensible à la qualité des matchs était plus présent autour des courts que devant l’écran du club où se déroulait la rencontre de coupe Davis France/Angleterre.

Lors de la remise des prix, Patrick Boukobza, Président du TCP a remercié le Conseil Général, la Mairie du Perreux, la Ligue du Val de Marne, les bénévoles, arbitres, participants et sponsors qui ont permis la réussite de ce tournoi, clôturé par un cocktail bien sympathique.

*********

Bonjour Sébastien, depuis combien de temps dirigez-vous l’Open « Bonne Année » à Chartres ?

Je participe à son organisation depuis que je suis devenu Trésorier du Comité Départemental d’Eure et Loir de Tennis il y a une dizaine d’années, et je le dirige depuis cinq ans maintenant.

Où se déroule cet événement ?

La phase finale se déroule au Stade de la Ligue, où nous bénéficions d’un complexe de trois salles et d’un Club House. Mais le tournoi dure tout le mois de décembre, des non-classés jusqu’à la 1ère série. Nous avons donc de nombreux clubs qui participent à son organisation.

Quel accueil le public réserve-t’il à l’Open ?

Il y a toujours un peu plus de monde chaque année, c’est le rendez-vous sportif des fêtes de fin d’année. Du coup, la tribune de 400 places que nous installons sur un court ne suffit plus à accueillir le public pour les finales.

Il faut dire que vous avez de belles têtes d’affiche…

Oui, cette année nous avons eu entre autres Guillaume Ruffin et Edouard Roger-Vasselin, vainqueur de Grégoire Burquier en finale. En fait, chaque année nous avons un plateau exceptionnel pour un tournoi CNGT. Je tiens d’ailleurs à remercier Tennis Pro qui nous accompagne depuis 15 ans.

Que vous apportent l’UNJPT et Tennis Pro ?

Nous définissons ensemble le nombre de joueurs de 1ère série et numérotés que nous souhaitons avoir, puis Tennis Pro se charge de trouver les joueurs en fonction des programmes de chacun ! Des joueurs connus aussi bien que des jeunes en devenir… Par exemple, nous avons eu par le passé de jeunes espoirs comme JW Tsonga ou Gilles Simon. Mais l’aide de Tennis Pro va plus loin, avec des conseils sur l’organisation. Nous discutons avec Frédéric Vitoux, et il trouve toujours des points d’amélioration et des idées pour faire mieux ou aller plus loin, aussi bien avec les joueurs qu’avec le public !

On peut donc parler d’un vrai partenariat entre l’Open Bonne Année et l’UNJPT ?

C’est tout à fait ça, et vous savez c’est très important pour nous, bénévoles, d’avoir en face de nous des professionnels fiables et enclins à nous aider. Faire appel à Tennis Pro, c’est plus que la garantie d’avoir un beau plateau. C’est du conseil, un état d’esprit positif, des joueurs briefés et responsabilisés… Ainsi nous sommes sûrs que les joueurs donnent le maximum, aussi bien pour jouer que pour échanger et partager leur passion avec le public !